Dès ses études, Julie montre un intérêt pour le marketing et l’aide au développement des entreprises :

« Mon parcours : une licence en langues étrangères appliquées, puis un Master 2 administration des affaires, option marketing international ».

Après un an passé au Canada, elle rentre en France pour saisir l’opportunité de mettre ses connaissances au profit d’une boutique en ligne appartenant à une agence web. Avant de devenir consultant e-commerce chez UpMyBiz.

 

L’e-commerce : une passion

C’est durant cette mission de chef de produit qu’elle se forme pleinement à la mise en place d’une stratégie e-commerce et découvre une vive passion pour ce secteur. Passion qui ne la quitte plus et qui l’a naturellement menée à intégrer UpMyBiz :

« J’ai eu cette opportunité de travailler avec Upmybiz et cela s’inscrivait dans une suite logique, où je peux désormais apporter mes conseils aux entreprises voulant démarrer une activité en ligne. Je connais la plupart des problématiques auxquelles ils seront confrontés. »

 

L’e-commerce est aussi un travail de terrain

Pour conseiller sur la mise en place d’une stratégie webmarketing, un consultant e-commerce doit avoir géré lui-même une boutique en ligne dans le passé. C’est le cas de Julie, qui s’est occupée de différents e-commerces au cours de son expérience enrichissante au sein de sa précédente agence.

« À mon retour du Canada, je suis revenue sur Lyon et j’ai trouvé un poste de chef de produit dans une agence web. Celle-ci possédait sa propre boutique en ligne de literie et linge de lit de grandes marques. C’est à cette occasion que j’ai tout appris concernant la stratégie e-commerce et notamment sur la manière de décrocher des fournisseurs.

J’ai eu l’occasion de faire du sourcing sur de grands salons pour négocier l’intégration de grandes marques et de visiter les usines d’un fabricant de textile prêt à produire sous notre nom.

Le site, géré en propre par l’agence, était un peu un laboratoire. Cela nous permettait de tester de nouveaux leviers et une stratégie webmarketing. Nous avions carte blanche à partir du moment où l’opération rentrait dans le budget. »

 

Dès ses études, Julie montre un intérêt pour le marketing et l’aide au développement des entreprises :

« Mon parcours : une licence en langues étrangères appliquées, puis un Master 2 administration des affaires, option marketing international ».

Après un an passé au Canada, elle rentre en France pour saisir l’opportunité de mettre ses connaissances au profit d’une boutique en ligne appartenant à une agence web. Avant de devenir consultant e-commerce chez UpMyBiz.

 

L’expérience du lancement d’une boutique en ligne

Avant d’être consultant e-commerce, Julie a eu la chance de participer à la création et au lancement de plusieurs sites marchands. Durant cette interview, elle revient sur une expérience qui l’a beaucoup marqué et l’a aidé à accroître ses connaissances stratégiques, marketing, opérationnelles et commerciales.

«  L’agence était spécialisée dans la délégation de site e-commerce de plusieurs marques. À cet effet, j’ai été en charge du lancement de la boutique en ligne d’une marque de lingerie spécialisée dans les grandes tailles. Nous gérions le site de manière totalement autonome : de la gestion de stock chez le logisticien avec la mise en place d’un ERP à l’aspect graphique du site. J’ai d’ailleurs participé à plusieurs refontes du site en 3 ans, dans l’objectif continu d’améliorer l’expérience utilisateur, afin de créer un lien avec les clientes.

Fidéliser les clientes, faciliter le parcours d’achat et mettre en place des leviers webmarketing performants pour accroître notre visibilité faisaient partie de mes tâches quotidiennes. J’ai également travaillé sur un plan de communication qui a permis de renforcer la présence de la marque sur le web. »

 

Puis Julie prend du galon.

« J’ai ensuite évolué vers le poste d’ebusiness manager. J’avais plusieurs sites e-commerce sous ma responsabilité et je devais donc superviser le développement de la stratégie webmarketing pour chacun d’eux. À cette occasion, j’ai eu de nouvelles boutiques de lingerie à gérer, ainsi qu’une marque de vêtement de sport d’hiver. »

 

Son conseil e-commerce pour développer sa visibilité

Grâce au « laboratoire » de l’agence et aux différentes boutiques en ligne qu’elle a eu la chance de gérer, Julie connaît sur le bout des doigts les méthodes de référencement et d’acquisition client.

« La stratégie e-commerce utilisée pour faire venir les prospects sur notre site s’articulait autour du référencement payant et naturel. Avec le budget donné, nous pouvions acheter des mots-clés pertinents, proposer un programme d’affiliation intéressant et investir dans des outils de remarketing.

À l’aide du marketing automatisé, nous avons mis en place un système de relance panier. Une stratégie qui limite la perte de commandes et donc, de chiffre d’affaires. C’est une méthode parfaitement efficace que je recommande à tous les sites marchands !

Le référencement naturel passait par la rédaction de contenu sur le blog, l’optimisation des fiches produit et une présence de qualité sur les réseaux sociaux. Des jeux-concours étaient également organisés de manière régulière pour dynamiser le trafic, accroître la notoriété de la marque et récolter des adresses mails. Celles-ci servaient ensuite pour des campagnes emailing d’acquisition ou de fidélisation. »

 

Les opérations commando pour booster le chiffre d’affaires

Pour les périodes creuses, Julie réunissait son équipe marketing pour réfléchir à des opérations-chocs pour rebooster les ventes :

« Dès que l’on ressentait une baisse du trafic et du chiffre d’affaires, on se réunissait pour organiser un petit brainstorming  et réfléchir à une opération commerciale parfaite pour relancer les ventes. Nous devions absolument atteindre nos objectifs à la fin du mois ! ».

 

L’avenir selon notre consultant e-commerce : l’omnicanal

Très optimiste, Julie pense que l’e-commerce a de très beaux jours devant lui, car les consommateurs sont de plus en plus connectés. Néanmoins, les acteurs actuels doivent « réfléchir à une stratégie omnicanale », alors que de ce côté « il y a encore pas mal de travail… ».

Quant aux nouveaux entrants sur le marché, notre consultant e-commerce leur conseil de :

« S’assurer que son offre est la meilleure sur le marché (positionnement prix ou produit exclusif) avant de se lancer et se donner les moyens de réussir. Même avec un petit budget, notamment lors du démarrage, on peut faire de belles choses ! ».

Merci à Julie de nous avoir accordé du temps pour répondre à notre interview et vous proposer des conseils e-commerce de pro ! Si vous souhaitez profiter de l’expertise des consultants d’UpMyBiz, vous pouvez les contacter par ici !